Article d'Hervardi

Venise et les dalmates

Article d'Oswaldo

Schiavonia

Célébrités Schiavon

femme

 

Étymologie du nom Schiavon

Schiavon -Schiavoni - Scklavinoï - Slo-veneti - Slovenci- Slovene - Wends ... c'est du pareil au même.

Voici quelques extraits d'un livre, concernant l'étymologie du nom Schiavon et ses dérivés :
"Grec "Scklavinoï ", latin "Slaveni" (…) " Veneti qui et Sclavi dicuntur" "Sclavi coinomento Winidi"
"Dans de nombreuses régions, dû à l'existence relativement longue des anciens Veneti, on note de plus en plus fréquemment l'existence des noms   Venètes  de certains endroits .(..) La préservation à travers les millénaires de ces noms à consonance Slovene sont une forte indication que les fondateurs de ces cultures préhistoriques étaient les Veneti, prédécesseurs des Slovenes.(…)
Un nom caractéristique est le nom national Schiavi ( le slave) . Dans la chaîne de montagnes Marmolada on retrouve la Cime Schiavoni 2570m, et près de  Lorenzago au dessus du  Piave  le Mont Schiavoni, 2317m..(…) et aussi le Col Schiavon  1243m (col slave),(…) La variation du nom, Schiavoni, Schiavi, ou Schavo se présente aussi dans les provinces du sud."  (…)" 

"La plupart de ces noms, incluant ceux qui dérivent de "Sclavoni" prennent leur origine en Veneti ( Slave) dans les temps pré-romains et pré-celtiques des Carni"
" On devrait mentionner que le nom Sloven  est apparu dans les documents historiques du 6eme siècle sous la forme Scklabenoï .  Pourquoi cette forme? Tout indique que la forme antécédente Soven(c)i a été graduellement remplacée par le raccourci Sloveni ou Slaveni.  Ceci est devenu plus tard Sclavus qui, associé aux prisonniers des contrées slaves est devenu synonyme d'esclave." 

 "Le Vita St.Columbiani (618) confirme qu'au début du 7ième siècle, les noms Sclavi et Veneti ont été utilisés de façon synonyme.  Il y est écrit que St Columbani avait projeté un voyage  au pays des Veneti aussi appelés Slaves"  

"Il y a certaines objections concernant les toponymes slovènes dans le nord de l'Italie.  L'opposition insiste sur le fait qu'ils sont dûs à une migration des slovènes dans le Frioul au moyen âge. Quelques noms d'endroits auraient peut-être pu être expliqués de cette façon., mais cette avance hypothétique est une question en elle-même et ne peut , au bout du compte, expliquer toute la série d'endroits nommés au nom des Slaves.. .Dans les montagnes Egéennes, au sud de Padova, il y a un endroit nommé  Schiavanoia, et à l'ouest de là Schiavicone, au nord de Padova Schiavoo, un affluent de la rivière Po est nommé schiavenna et au sud de Este  (en Veneti Ateste) un endroit nommé Schiavonia et ainsi de suite.
 Les slaves étaient d'évidence présents dans les Alpes de l'Ouest et le nord de l'Italie durant l'ère romaine et pré-romaine, sinon, d'où viennent ces nomenclatures?
L'explication habituelle de tout ceci est que le nom était à l'origine celui de réfugiés Slaves qui sont venus des Balkans au temps de la guerre avec les Turcs et qui se sont installés dans les apennins. Mais ceci est incorrect. Les réfugiés Slaves ont effectivement fondé quelques villages en Italie (Molise): Cependant ils ne se sont installés ni dans les Alpes ni dans la totalité des Apennins depuis la plaine du Pô jusqu'en Sicile.. Les habitants indigènes ont nommé les régions d'après le Veneti Slave , partout où ces îlots de langage Slave ont pu survivre longtemps dans des provinces non-slaves" (…)

Réf :Veneti first Builders of European Community Jozko Savli, Matej Bor, Ivan Tomazic
(Traduit de l'anglais au meilleur de ma connaissance . Pour une interprétation peut-être plus juste voir la version anglaise.)

For more articles about Veneti see this blog of Anton skerbinc, translator of the book up mentionned

(Jan 2010) Article ENVOYÉ par Jože Katern (Source www.hervardi.com)

Pour confirmer mes allégation concernant le nom Schiavon, un article très intéréssant m'a été envoyé. Il est en slovène , mais j'ai ajouté un outil de traduction à cette page. Bonne chance , la traduction n'est pas très bonne en anglais et pire en français mais on réussi à comprendre et il y a de superbes images anciennes à découvrir.

L'article traite principalement de l'étymologie du nom Schiavon et de l'existence de la Schiavonia ( Slovanie) au travers d'images et textes anciens. Il est tiré du site web www.hervardi.com sur lequel vous trouverez ( en passant par un traducteur robot), beaucoup d'information concernant notre origine par l'histoire des Slovènes.

De plus un ouvrage interessant a été écrit sur l'histoire des Slovènes (Veneti). Tout descendant des Veneti devrait en prendre connaissance car il apporte la clarté sur nos vraies origines qui sont Slovènes et non pas Croates (Ne pas confondre la Slovenia et la Slavonia province croate), comme il a été dit précedemment: Veneti: Premiers constructeurs des Communautés européennes, Tracer l'histoire et la langue des premiers ancêtres des Slovènes , par Dr. Jozko Savli. Le site ( en anglais) concernant ce livre est ici. Vous trouverez à cette adresse un (pdf de ce résumé):

Venise et les Dalmates

Coutoisie de www.canalettogallery.org L'origine de notre nom Schiavon (aussi bien que Schiavoni, Schiavone, ou autre) remonte à la Venise du Moyen Age et même à l'histoire ancienne alors nous avons été baptisés Schiavoni ( slo-veneti )= les slaves, et nos ancêtres ont adopté ce surnom comme patronyme. Le nom a pris ensuite diverses consonnances.

Venise, cité prestigieuse, face au golfe qui porte son nom, au nord de la mer Adriatique, était un couloir important où les bateaux dalmates venaient accoster pour leurs marchandises. Cette rive du canal St Marc porte désormais le nom que lui ont donné les Vénitiens: La riva degli Schiavoni (rive des esclavons).

J'ai trouvé sur internet des références au fait que le nom Schiavon vient d'esclave!

"Ils vendent sans état d'âmes de futurs esclaves Slaves aux marchands Arabes. Le "Quai des esclaves", de son vrai nom, la Riva Degli Schiavoni, à Venise est d'ailleurs l'un des vestiges de cette période. ref:http://www.africamaat.com/"

Je ne suis pas linguiste, mais, ayant consulté d'autres recherches, Je crois que le terme " riva degli schiavoni" ne signifie pas "rive des esclaves" car on écrirait en italien "Riva degli schiavi", mais bien "rive des Slovènes".
Bien que parmis les schiavoni, nous trouvons aussi bien des esclaves que des mercenaires, des sociétés comme La scuola degli Schiavoni ou des artistes de renom, ce surnom réfère à leur culture d'origine, slovène (Veneti), et non à un état d'esclave ( depuis quand les esclaves ont leur propre école?).

On dit aussi que le mot sciavi - esclave- désignait d'abord les esclaves slovenes et se serait généralisé aux esclaves en général, et non le contraire, ( evidemment aux temps de l'histoire ancienne, l'esclavage était monnaie courante dans toute l'europe et les slovènes n'y ont pas plus échappé que les autres nations.. je vous suggère donc de lire le livre ci haut mentionné VENETI qui vous donnera plus de précisions.

La Riva degli Schiavoni, a été probablement construite avec l'aide des Slovènes - escalves ou pas; bordée entre autres navires par des marins et des galériens slaves, et a été le témoin de traffic d'esclaves Slaves mais aussi de commerce avec les slaves. Tant de bonnes raisons pour lui donner ce nom. Mais le mot Schiavoni désigne avant tout : "celui qui vient de Slovanie" (sl0-veneti: le sclavone ou le slave ).

Esclave. ref dictionnaire :http://atilf.atilf.fr/
"esclave =proprement « slave » (VIIe s., JONAS DE BOBBIO, Vita Columbani, éd. B. Krusch, I, 27) prob. formation régressive à partir de *sclavone « slave » pris pour un accus. et issu du slave primitif * « id. »; la même évolution a eu lieu en gr. médiév. : cf. formes , , citées ds FEW t. 20, p. 46b. Le changement de sens « slave » > « esclave » s'explique par le grand nombre de Slaves réduits en esclavage dans les Balkans par les Germains et les Byzantins pendant le haut Moyen Âge".

Ref Confessions (Paris, Fayard, 1996), Pedrag Matvejevic revient sur son Bréviaire méditerranéen (Paris, Fayard, 1992).

Il semble que cette définition soit appuyée par la citation suivante provenant du livre Veneti:

" It should be mentioned that the name Slovan first appears in historical documents in the greek form Skiabenoi during the 6th century. Why this form? Everything indicates that the earlier form sloven()sei had been gradualy displaced by the shorter sloveni or slaveni. This became the latin Sclavus witch, as a result of the prisonner from slavic countries, came to be synonyous with slave" ref Veneti: Premiers constructeurs des Communautés européennes, Tracer l'histoire et la langue des premiers ancêtres des Slovènes , par Dr. Jozko Savli. p 32
(Traduction: On devrait mentionner que le nom Slave apparaît sous la forme grecque Skiabenoi pendant le 6e siècle. Pourquoi cette forme? Tout indique que la forme antérieure de sloven()s()i [ () caractères non romain] a été remplacée graduellement par sloveni ou slaveni. Ceci est devenu le latin Sclavus, qui, par le bias des prisonniers des pays slaves, est devenu le synonyme d'esclave.)

" Au temps de la prospérité de Venise, la mer Supérieure devint le golfe de Venise. (...). Les Grecs le voyaient volontiers comme un golfe ionien, ce qui suscitait des rivalités. Les Ducléens, au sud, ont forgé le terme de mer de Duclée. Pour les galériens ramant sur les naves vénitiennes, amenés le plus souvent de l'arrière-pays illyrien et surnommés Schiavoni (en Istrie Scavuni) cette mer était la Maudite. Il y avait aussi d'autres noms, qu'il n'est pas opportun de citer dans les pourtours de nos rivages. (...)Les rives, à Venise, sont elles aussi des ponts. Riva degli Schiavoni reposant sur des pilotis transportes dans des caraques, coupés quelque part dans les forêts de la Ucka, du mont Velebit ou Dinara : lorsque j'y passe les mêmes idées affluent, slaves peut-être. (Nos histoires sont là entremêlées, Venise ne peut en être effacée : elle est la capitale d'un monde" ) Ref:http://wwwedu.ge.ch

Trouvaille par Osvaldo Schiavoni:

"Signification du nom de famille Schiavoni.

Mardi 18/10/05, à Venise, dans la Riva Degli Schiavoni, j'ai pu voir sur une porte de l'actuelle prison militaire une plaque assez grande, d'approximativement 1.20 m de large par 1 m de haut, indiquant, en lettres majuscules :

SU QUESTA RIVA
I VALOROSI SOLDATI SCHIAVONI
DECISI A DIFENDERE VENEZIA
COSTRETTI DA INGIUNZIONE STRANIERA
AD ABBANDONARE LA CITTÁ
ESPRESSERO PUBBLICAMENTE
I PLURISECOLARI LEGAMI DI FEDELTÁ
CHE UNIVANO LA DALMAZIA
ALLA REPUBBLICA VENETA
1797 – 1997
SCUOLA DALMATA
DEI SS. GIORGIO E TRIFONE
TRAD:[SUR CE RIVAGE LES VALEREUX SOLDATS SCHIAVONI DÉCIDÉS À DÉFENDRE VENISE FORCÉS PAR LES INTRUSIONS ÉTRANGÈRES À ABANDONNER LA CITÉ EXPRIMÈRENT PUBLIQUEMENT LES LIENS PLURISECULAIRES DE FIDÉLITÉ QUI UNISSAIENT LA DALMATIE À LA RÉPUBLIQUE VENITIENNE 1797 - 1997
ÉCOLE DALMATE DE SS. GEORGIO et TRIFONE
]

Comme on peut l'imaginer, je me suis gonflé de fierté pour mes ancêtres, et déjà j'imaginais mes oncles et grands-pères combattant corps à corps contre les envahisseurs. En essayant d'examiner plus loin, puisque personne dans la "riva" ne savait quoi que ce soit à ce sujet, je suis arrivé jusqu'à l'Église de San Giorgio Schiavoni, qui était regrettablement fermée pour quelque temps, et il ne m'était pas possible d'attendre. Revenu de l'Italie j'ai eu l'idée de chercher dans Google quelque chose sur le "soldati schiavoni", mais tout ce que j'ai trouvé se référait plutôt latéralement à l'épisode qui mentionne la plaque, sans trop approfondir. Dans l'un des liens J'ai trouvé à http://www.demauroparavia.it, un dictionnaire italien excellent, et tapé "schiavoni". Il a sorti ce qui suit (il faut tenir compte que le i final dans italien signifie le pluriel) :

J'ai tapé sur Schiavone et voici ce que j'ai trouvé:

1 agg. LE della Schiavonia (o Slavonia), antico nome dei territori slavi, spec. con riferimento a quelli posti sulla costa orientale dell'Adriatico | agg., s.m., slavo, spec. della costa orientale dell'Adriatico: tra il rauco latrar di teutoni e schiavoni (Pascoli)
2 s.m. TS stor., spec. al pl., mercenario slavo appartenente alle truppe speciali al servizio della Repubblica di Venezia, costituitesi alla fine del XVII secolo e disciolte nel 1797 da Bonaparte
Los cuadros 24 y 32 remiten a diferentes morfologías de los sustantivos y adjetivos en italiano:
Traduction
adjectif, substantiel 1 adjectif masculin. D'utilisation seulement littéraire. De la Schiavonia (ou Slavonia), ancien nom des territoires slaves, spécialement en ce qui concerne ceux-là situés sur la côte orientale de l'Adriático | adjectif, substantiel masculin : slave, spécialement de la côte orientale de l'Adriatique : entre le Rauque Ladrar de Teutones et slaves (Pascoli)
2 substantiel masculin, Terme spécial historique, spécifique au pluriel : mercenaire slave appartenant aux troupes spéciales au service de la République de Venise, constituées à la fin du siècle XVII et dissoutes en 1797 par Bonaparte.

C'est là que le mystère s'est dissipé : Le SCHIAVONI qui est sur la plaque n'est pas un nom de famille mais un adjectif ! Il induit en erreur le fait d'être écrit tout en des majuscules sur la plaque. Ceci me fait penser que les données de notre généalogie vont probablement couper de manière abrupte, à une époque pas très éloignée, parce qu'on a donné en Italie le nom de famille Schiavoni aux fils de ceux qui étaient slaves, et pour ça il doit être très difficile de remonter et de trouver des registres des pères, puisque "schiavoni" était une dénomination générique , comme si nous disions "paraguayen" ou "Chilien"."

Texte: Osvaldo juillet Schiavoni. Buenos Aires, 15/11/05 - www.rimar2000.com.ar

La Schiavonia

Photo taken at Florence, Italia by Leonardo de Lucca Schiavon
Florianopolis, Santa Catarina, Brasil, during a visit in 2004

Here is a quote from the book Veneti:

" It should be mentioned that the name Slovan first appears in historical documents in the greek form Skiabenoi during the 6th century. Why this form? Everything indicates that the earlier form sloven[?]sei had been gradualy displaced by the shorter sloveni or slaveni. This became the latin Sclavus witch, as a result of the prisonner from slavic countries, came to be synonyous with slave" ref Veneti: First Builders of European Community, by Dr. Jozko Savli. and cie p 32

Quelques Schiavon célèbres

Schiavone, Andrea Meldola, dit

(vers 1520-1563) peintre italien Andreï Medulich ( ou Andrija Medulic) dit Andrea Schiavone ou Andrea Meldola de Hiadra peintre et graveur maniériste italien ( né à Zara ou Zebenico, Dalmatie, avant 1520- Venise 1-2-1563). D'abord élève de Veronèse à Venise, il travaille de 1527 à 1530 dans l'atelier du Parmesan à Bologne. Après son installation à Venise en 1541, il est encouragé et soutenu par Titien. Il peint en majorité des compositions semblables à des reliefs, dans des tons s'assombrissant au fur et à mesure de l'évolution de son oeuvre. Citons parmi ses nombreux tableaux non datés: Diane et Callisto (musée de Picardie, Amiens). Ref:Le grand dictionnaire de la peinture des origines à nos jours. J'ai aussi trouvé sur Internet, qu'Andrea Schiavone (~1500-1563) naquit à Zadar ou Nadin . Il a commencé sa carrière artistique à Sibenik puis à Venise. Ses oeuvres sont disséminées dans toute l'Europe: Zadar, Sibenik, Zagreb, Venice, Milano, Florence, Naples, Torino, Paris, London, Oxford, Richmond, Dublin, Amsterdam.

Schiavone,Giorgo Chioulinovich, dit (1436-1504)

Peintre italien né à Scardona en Dalmatie. Il fut l'élève et le disciple fidèle de Squarcione à Padoue, et tenta de rivaliser avec Mantegna dans l'accentuation de l'anatomie et la richesse archéologique (Polyptique de la vierge à l'enfant, National Gallery- Londres). Il a multiplié des madones assez banales, qui doivent beaucoup à Philippo Lippi (Musée Correr-Venise-Rigksmuseum- Amsterdam). Dès 1642, il était de retour en Dalmatie, à Zara d'abord. puis à Sebenico, où il termina pratiquement sa vie. Il semble cependant avoir encore travaillé pour les églises italiennes, mais l'attribution de certains retables pose des problèmes délicats. Le musée Jacquemart-André à Paris, conserve de lui un "Portrait d'Homme", qui compte parmi ses meilleures toiles. Ref:Le grand dictionnaire de la peinture des origines à nos jours.

Schiavon Vittorio (?_ 1918)

Récemment le musé d'Amsterdam a acquis une peinture " PRINSENGRACHT (canal)" de Vittorio Schiavon né à Trieste et mort en 1918. Il existe une autre peinture de cet artiste " WESTERKERK, AMSTERDAM" Ils n'ont rien d'autre sur sa biographie. Quiconque peut nous fournir des informations sur ce personnage peut écrire à ce site ou à Annemarie de Wildt conservateur/curateur du Musée historique d'Amsterdam Willet-Holthuysen. Expositions: http://www.ahm.nl

femmeLa Schiavona - La femme dalmate

Portrait de femme ('La Schiavona') vers 1511,par le peintre Titian, 1487-1576. La peinture, connue au 17ème siècle en tant que 'La Schiavona '(la femme dalmate), doit dater de 1510. Les initiales T.V. sur de parapet sont probablement probablement pour Tiziano Vecellio. La partie augmentée du parapet est une révision, et la draperie à l'origine peinte là parle maintenant d'elle même. Le relief du profil, inspiré par ceux sur les camées antiques, semble être de la même garde ref: http://www.nationalgallery.org.uk/