L'épée Schiavone

Schiavon=esclave?

 

Usages du nom

Villes

Les Schiavoni ont fait souche en Italie et particulièrement dans le nord, le Veneto, et ont donné leurs noms à des villes et villages comme:

Schiavon

imag_smj/documents/b_etendarsch.gif imag_smj/documents/storia-schiavon.jpg imag_smj/documents/d_armsch.gif

Veneto , province de Vicenza, une commune se nomme Schiavon
Comune di Schiavon, provincia di Vicenza (Site italien)

On appelle ses gens les schiavonensi, leur saint patron est Sant'Isidoro .

À 21 km de Vicenza. elle compte 2237 habitants et son C.A.P. est 36060. Une seule ligne de leur histoire me dit qu'elle existe depuis 1146 et qu'elle possédait un château. Je voudrais en savoir plus.  À qui appartenait ce château ?  Qui était le prince charmant?  un Schiavon ?  Pourquoi porte-t-elle ce nom ? Je vous pose la question à vous les schiavonensi, venez nous éblouir de votre savoir. Comune Schiavon (italian)

Schiavoï

à 77 km de Venise

Schiavonia

à 66 km de Venise

Schiavoni

à 714 km de Venise (au sud de Napoli)

Autres dénomination

Dans la province de Taranta, dans le talon de la botte italienne, le 18 juillet, dans le cadre d'un festival à eu lieu un spectacle de danse "Voix et danses" pour Mère Schiavonia

À Forli, ville située au sud de Bologna et San Marino, se trouve un monument: Rocca di Schiavonia, construit au 15e siècle"
"Au bout du cours Garibaldi la puissante porte Schiavonia, la seule porte à survivre les restructurations urbaines pendant le 19ème siècle impliquant la démolition des murs de la ville et des vieilles portes. Seulement quelques traces de plus de cinq mille mètres de murs demeurent aujourd'hui : la vieille construction comporte maintenant deux fragments des tours de la petite forteresse appelée Rocchetta di Schiavonia, le mur se repose dans la place de la Porta Schiavonia".ref emilia-romana-Forli

Par René Teissier

Pour en savoir plus: Il existe également des cols, des montagnes des rivières nommées de dérivés du nom Schiavon, dans la région des Alpes.

Héritage au nom des Schiavon

L'épée Schiavone

Informations reçues de Max Schiavon FR -Image et texte tirés d'un livre Armes blanches et défensives paru en 1973 qui traite de l'épée SCHIAVONE ;

"Epée Schiavone vénitienne des premières années du XVIIe siècle (à gauche)et épée écossaise du XVIIIe siècle (à droite). La Schiavone a une lame de 80 cm de long, à double tranchant et plutôt large; Elle porte sept fois la marque (une tête couronnée) de Johannes Wundes, un armurier allemand de Solingen, qui a travaillé de la fin du XVIe siècle au début du XVIIe siècle. Accompagnant les marques et la signature figure aussi, gravée, la devise "Gloria Deo me fecit" (il m'a fait pour la gloire de Dieu). La Schiavone tient son nom d'une milice mercenaire, les Esclavons, peuple serbo-croate qui habitait la Slavonie ou Esclavonie. L'épée dont ils se servaient commença à être utilisée à partir de la première moitié du XVIe siècle et fournit un parfait exemple du caractère fonctionnel qu'offre ce genre d'arme: lame à double tranchant, large et lourde, avec une garde robuste qui enveloppe complètement la main; Elle était, pour l'efficacité de l'attaque et la sécurité de celui qui la tenait, la meilleure épée de cavalerie qu'on ait jamais connue. Tout en conservant sa forme enveloppante, la garde de l'épée Schiavone varia dans l'entrelacement des branches et à partir du XVIIe siècle, elle fut prise comme modèle pour les épées de cavalerie en Grande-Bretagne et en Allemagne, comme le montre l'épée écossaise du XVIIIe siècle (à droite)".

La Schiavona

La Schiavona du 16ème, est l'épée de la garde vénitienne du Doge, qui est en grande partie composée de Slavonians Dalmates-Croates (Schiavoni). La Schiavona est l'une des plus belles de toutes les épées de poignée-panier. La Schiavona s'est avérée être une épée si efficace et attrayante que c'était bientôt en service dans tout l'ensemble de l'Europe. Assez intéressant, dans le livre célèbre de Drummond, "les armes écossaises antiques", il y a plusieurs Schiavonas. Cette épée a combiné la pleine protection de main d'une poignée à panier profond composée d'un certain nombre de barres de fer croisées, et une lame très efficace qui pemet à la fois la poussée et le retrait . Pendant le 17ème siècle, dû au commerce avec l'Italie nordique, la "Schiavona" a gagné une large popularité dans d'autres armées européennes . Équipé d'une longue lame, c'est devenu l'épée préférée de la cavalerie lourde. C'est également une épée de soldat magnifiquement bonne équilibré et efficace qui a certainement mérité sa grande popularité parmi la cavalerie du 17ème siècle. (ref:Adam S. Eterovich www.croatians.com)

Schiavon = esclave?

Certains ont soutenu que le nom Schiavon vient de schiavo qui en italien veut dire esclave.

D'après René Teissier (un fils de Schiavon ) le nom de Schiavon est relié à leur origine: les Eslavons (slaves), et cette appellation n'a rien à voir avec l'esclavagisme.

L'histoire, et la recherche de bien d'autres historiens corroborrent cette version, qui dit que les Schiavoni d'Italie étaient originaires de Slovenie (Dalmatia ou Schiavonia), d'où leur apellation.

Voici une citation qui décrit l'école des Schiavoni, et qui prouve bien que ce n'est pas une institution appartenant à des esclaves.

"Bien qu'elle ne compte pas parmi les "Grandes", l'Ecole des Schiavoni revêt néanmoins une importance significative pour l'histoire sociale et artistique de la Ville Lagunaire.
Officiellement fondée en 1451, elle témoigne de la désormais présente colonie Dalmate (les Schiavoni justement): Les rapports que Venise eu avec cette zone géographique de l'Haute Adriatique furent fréquents, et ce jusqu'à la fin de l'antiquité. Au cours du XVe siècle, ceux-ci s'intensifièrent lorsque les territoires passèrent aux mains des Sérénissimes. A ce moment, tous ceux dont les origines venaient de cette terre sentirent l'exigence de se réunir en un siège qui permettrait de reconnaître et de témoigner leur identité culturelle. C'est ainsi que se trouve acquit l'hôpital de santa Caterina sous le patronat de Saint George. Les premiers fonds, cotisés parmis les fidèles, furent utilisés pour la restauration du siège: fut ainsi créée la salle du rez-de-chaussée pour les fonctions religieuses tandis que la salle de l'étage devint, dans la logique, celles des réunions de la Confraternité.
Probablement, malgré ses appuis solides et ses nombreux associés, l'Ecole serait restée une des nombreuses associations mineures si, avec le début du siècle nouveau en 1502, elle n'avait reçu un de ces dons (comme ce fut pour San Giovanni Evangelista) qui porte avec lui une célébrité démesurée.
Le patriarche de Jérusalem, mourant, confia au capitaine des troupes de Venise en Grèce la relique de Saint George: de retour à sa patrie, il la consigna à l'Ecole qui en consacrait le Saint.
Ajoutons à cela que, la même année, Carpaccio, à qui avaient été commandées certaines œuvres, rendit son premier travail, inspiré du cycle de S.Girolamo, ainsi qu'à S.Matteo et S.Agostino et naturellement à S.Giorgio: chefs d'ouvres avec lesquels Carpaccio rejoint la perfection de sa poétique picturale.
Le perspective frontale fut transformée durant la première moitié du XVIe siècle : l'aspect marbré qu'il prend alors l'accompagne jusqu'à nos jours.
Avec la suppression napoléonienne notoire qu début du XIXe siècle, l'Ecole, comme d'autres, risqua d'être effacée pour toujours : seul le bon sens de Eugène Napoléon lui-même, permet le retrait du décret, permettant de fait à la confrérie des Schiavoni de survivre jusqu'à nos jours"
ref:www.invenicetoday.com